La France est un pays industriel avec des sociétés reconnues dans le monde entier dans les secteurs de l’aéronautique, l’industrie spatiale, de l’industrie pharmaceutique, l’agroalimentaire, l’industrie vinicole, l’automobile…

3,1 millions = Il s’agit du nombre de salariés (hors intérimaires) travaillant dans le domaine industriel.

12.4% du PIB = En 2014, l’industrie représentait 266 milliards d’euro.

1er déposant de brevets = L’industrie représente 80% des dépenses de R&D privée.

 

Avec son programme « Industrie du Futur », le Gouvernement souhaite faire de l’industrie, le fleuron de l’économie française. Ce programme prévoit:

  • Une modernisation de l’appareil productif français
  • Une internationalisation des sociétés industrielles françaises
  • La formation des salariés pour s’adapter aux nouvelles exigences

L’industrie est particulièrement présente dans trois régions : l’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Ile-de-France et le Grand Est.

Kivaldi, cabinet spécialisé dans l’Industrie, a accompagné 10 projets « Industrie du Futur » en 2015 dans ces régions :  

logos article Industrie du Futur

PME, osez l’Industrie du Futur

« S’il y a une expression à la mode, c’est bien celle-ci. Sur les salons, pendant les conférences, lors des discours des grands patrons, on parle d’industrie du futur. Malgré cet engouement, toutes les PME n’y sont pas encore sensibles. L’enquête « L’Usine Nouvelle » – Tibco Software, menée en octobre 2015, a montré que plus d’un tiers des dirigeants de petites et moyennes entreprises n’étaient pas familiers avec les technologies mises en avant par le programme Industrie du Futur.

Il est donc temps pour les patrons de PME de s’emparer du sujet, d’autant que ce programme a été conçu en grande partie pour eux. « Le premier volet du programme Industrie du futur, c’est de faire en sorte que les PME s’intéressent à la modernisation de leur outil de production et anticipent d’éventuels changements de leur modèle économique », indique Tahar Melliti, le directeur général de l’Alliance pour l’industrie du futur.

Pourquoi les PME sont-elles particulièrement visées ? Parce qu’elles ont souffert d’un manque cruel d’investissements ces dernières années. L’âge moyen des machines en France n’a fait qu’augmenter pour atteindre 19 ans en 2014, selon une étude du cabinet Roland Berger. « L’enjeu est que nos grands groupes continuent à travailler avec des PME françaises, car si nos sous-traitants sont en retard en compétitivité et en innovation, les contrats partiront à l’étranger », assure Tahar Melliti ».

(source : Usine Nouvelle)

 

Le cabinet Kivaldi intervient pour aider les PME à structurer leur projet stratégique en regard des enjeux du futur et à le mettre en oeuvre (dont la modernisation de leur appareil productif).

Vous êtes une PME/ PMI et vous avez un projet « Industrie du Futur » que vous souhaitez concrétiser, contactez-nous:

8 + 7 =